CIEJC : Les lauréats du « CNOF » et du « CEMF » connus

L’Institut National Pilote d’Enseignement des Sciences de la Santé (INPESS), situé dans la commune de Kasa-Vubu, a connu ce samedi 28 avril 2018, une ambiance inhabituelle. En effet, le Centre Interdisciplinaire pour l’Encadrement des Jeunes du Congo « CIEJC », a procédé ce jour  à la publication des résultats ainsi qu’à la remise  des prix aux lauréats de la 21ème édition du Concours national d’orthographe Française (CNOF) et de la 3ème édition du concours d’épellation des mots français « CEMF ».

Témoins de l’événement : le Délégué Général Adjoint à la Francophonie, le président du CIEJC, le Recteur du Collège Alingba, le Représentant de la Conférence International sur la Région des Grands-Lacs (CIRGL), les responsables et encadreurs d’écoles, les élèves ainsi que des invités de marque.

Cette cérémonie a connu trois temps forts. Tout a commencé par des activités culturelles avec  la déclamation des poèmes par les élèves, suivi des  discours des officiels, ainsi que de la remise des diplômes et la proclamation des résultats.

Prenant la parole, le Délégué Général Adjoint à la Francophonie, Me MINGASHANG YEMUANG Pépé, a rappelé les quatre missions essentielles que poursuit l’Organisation Internationale de la Francophonie à savoir : la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique; la promotion de la paix, de la démocratie  et des droits de l’homme ; l’appui à l’éducation, à la formation, à l’enseignement supérieur et la recherche ainsi que le développement de la coopération au service du développement durable.

Pour lui, le programme du CIEJC intéresse au plus haut point la Délégation générale à la Francophonie, en sa qualité de structure du gouvernement de la RDC jouant le rôle d’interface avec l’OIF.

C’est à ce titre, a-t-il indiqué, que la DGF ne ménage aucun effort pour encourager et accompagner, tant soit peu, toutes les activités qui favorisent la promotion de la langue française, langue officielle du pays. La DGF, a-t-il reconnu, a toujours été depuis plus d’une décennie aux côtés du CIEJ considéré comme un grand partenaire à cause de l’objectif  noble qu’il poursuit à travers ce concours national qu’il organise chaque année et qui  vise la sensibilisation des élèves à un bon usage du vocabulaire français.

Il a poursuivi son allocution en soulignant qu’« En effet, les études et les approches statistiques démographiques récentes prouvent à suffisance que l’avenir du français repose sur le continent africain. Et par ricochet, nous qui sommes le deuxième pays francophone du point de vue numérique, avons donc une très grande responsabilité dans ce domaine, qui devrait nous pousser à élaborer des stratégies appropriées pour que la maîtrise de la langue française par la jeunesse soit effective ».

Toutefois, le Délégué Général Adjoint à la Francophonie qui n’a pas méconnu le caractère atypique des SMS dans le système de communication en général a cependant relevé un fait certain qu’est celui de la détérioration de la qualité de l’orthographe dans le milieu des jeunes. Il a salué à sa juste valeur, les efforts consentis par les encadreurs de la CIEJC qui ont su trouver des méthodes et procédés ludiques d’apprentissage du français pour les jeunes dans cette tranche d’âges sensible qu’est leur adolescence.

Le succédant, le Représentant de la Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs, a plaidé pour la promotion de la paix et de la sécurité, deux facteurs indispensables à tout développement sans lesquels on ne peut rien faire. Ceux-ci  doivent être inculqués et intériorisés  par la jeunesse qui est appelée à assurer la relève demain. 

Pour sa part, le Président du Centre Interdisciplinaire pour l’Encadrement des Jeunes du  Congo (CIEJC), M. Delly’s Muamba, après avoir fait un bref aperçu historique  de son centre, a noté avec satisfaction, la participation à cette édition des écoles des communes de la N’Sele et de Maluku  contrairement aux années antérieures, ceci dans le seul but de faire participer un grand nombre d’élèves à ce concours.

Notons que le CIEJC, est une association sans but lucratif qui a pour objectif de sensibiliser les jeunes au bon usage du vocabulaire français. Son Combat a-t-il fait savoir, est basé sur l’excellence et non la médiocrité. Il a remercié, par le biais de son représentant, tous les partenaires qui les ont apporté leur soutien pour la concrétisation de cette édition, sans lequel, reconnait-il, la rencontre n’aurait pu être possible, avant de préciser que le concours de cette année a été placé sous le thème : « La jeunesse congolaise face au nationalisme ».

A tout Seigneur tout honneur. Après son discours, il a décerné à M. Modeste Nguma Nzita, Recteur du collège frère Alingba, un diplôme d’honneur à cause de ses nombreuses réalisations au sein de ce complexe scolaire. Il en est de même  pour les responsables de ce même collège à qui, un diplôme d’excellence leur a été remis pour la formation que cette école assure en orthographe française.

Voici par ailleurs, les noms de meilleurs lauréats du concours national d’orthographe française(CNOF) 21è édition pour la ville province de Kinshasa :

A été proclamé champion de Kinshasa, l’élève MAKANDA KISSIMBILA du Collège Alingba.

Sont proclamés vices champions de Kinshasa, les élèves dont les noms suivent : 2. BADIBNGA TSHITEYA du Collège Sainte Trinité  3. NDJOLI BOKOYA du Lycée Mpiko  

4.KUMPI LUZINGU de l’École Muamba, 5. NGOMBA du C.S Les Okapis.

Pour le concours d’épellation des mots français « CEMF » 3ème édition.

A été proclamé Champion de Kinshasa, l’élève MPUNGA MUALABA du C.S le Panthéon.

Ont été proclamés vice-champions : 2. BOTULI du CS. Les Okapis, 3. DIENGO BEKUNDE du Collège Ste Trinité, 4. PEMBA MAFUNI du Lycée 3 Kasa-Vubu 5. MUKENI AMESS du Collège Alingba.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

KUMPI LUZINGU de l’École Muamba, 5. NGOMBA du C.S Les Okapis.

 

Pour le concours d’épellation des mots français « CEMF » 3ème édition.

 

A été proclamé Champion de Kinshasa, l’élève MPUNGA MUALABA du C.S le Panthéon.

 

Ont été proclamés vice-champions : 2. BOTULI du CS. Les Okapis, 3. DIENGO BEKUNDE du Collège Ste Trinité, 4. PEMBA MAFUNI du Lycée 3 Kasa-Vubu

  1. MUKENI AMESS du Collège Alingba.

suivez-nous sur

Copyright © 2018 VIVIFAC - Tous droits réservés.