Délégué Général à la Francophonie, M. Jonas Kumakinga Ngwey Délégué Général à la Francophonie, M. Jonas Kumakinga Ngwey

L’OIF toujours attentive aux grands événements en RDC, déclare le Ministre John Kwet Mwan Kwet

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a été toujours attentive aux grands événements en République Démocratique du Congo entre autres son accompagnement au processus électoral en cours, sa coopération dans le domaine de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, son appui financier à l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes de moins de 35 ans ainsi que son appui pour l’amélioration de la qualité de l’éducation. C’est le Ministre de la Coopération au Développement, M. John Kwet Mwan Kwet qui a fait cette déclaration mardi 20 mars 2018, dans l’Auditorium du Fleuve Congo Hôtel, à l’occasion de la célébration du 48è anniversaire de l’OIF autour du thème « La langue française, notre trait d’union pour agir ». Témoins de l’événement les Ministres congolais de la Santé Publique, de la Culture et des Arts, la Vice-ministre du Budget, les Ambassadeurs et Chefs de mission diplomatiques accrédités à Kinshasa, la Représentante personnelle du Chef de l’Etat au Conseil Permanent de la Francophonie (CPF), les Secrétaires généraux et directeurs chefs de services de l’Administration Publique et les représentants de la ville province-Kinshasa et les partenaires de la Francophonie. La langue française, a-t-il martelé, est à la fois notre ciment et notre fierté. Le Ministre souligne que la contribution des pays francophones en particulier dans le domaine de la paix en RDC a été fondamentale. Raison pour laquelle il a remercié tous ceux qui ont œuvré ou continuent à œuvrer dans la consolidation de la langue française dans la région des Grands Lacs et dans l’espace francophone. Au chapitre des projets et des programmes, le ministre invite les jeunes à consulter régulièrement le site internet de la Francophonie www.francophonie.org où plusieurs opportunités offertes par elle sont logées. Auparavant, le Délégué Général à la Francophonie, M. Jonas Kumakinga Ngwey a indiqué que la Délégation générale à la Francophonie, une structure technique du gouvernement jouant l’interface entre l’OIF et la RDC, se veut assurer la visibilité et la lisibilité des actions de l’OIF à travers des axes prioritaires nationaux. Ces axes a-t-il dit, constituent la feuille de route de la DGF et sa réalisation nécessite l’appui du ministère de la Coopération au Développement et l’accompagnement effectif des institutions et ministères sectoriels concernés. Il s’agit notamment de l’implantation des centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC) dans les 26 provinces de la RDC, l’interconnexion des Clac entre eux d’une part, et d’autre part, avec certains projets et programmes tels que la Maison des Savoirs, les quatre Campus numériques, Ecoles et langues nationales (ELAN), Initiative francophone de formation des maitres à distance (IFADEM), et la relance de la Revue « Interface » de manière pérenne. De son côté, la Représentante personnelle du Chef de l’Etat au Conseil Permanent de la Francophonie, Mme Isabel TSHOMBE, parlant du thème retenu cette année à savoir : « La langue française notre trait d’union pour agir », a dit que celui-ci nous ramène à nos fondamentaux avec les Pères fondateurs de la Francophonie qui ont aimé et intégré le français dans leur propre identité culturelle. En ce temps des préparatifs pour la tenue des élections apaisées en RDC, elle a plaidé pour une paix durable « Agissons donc pour une Francophonie de paix et de développement qui doit tenir compte des besoins fondamentaux de tous et ne doit pas se faire au détriment des autres », a-t-elle souhaité. Pour sa part, le Ministre provincial des Mines a, au nom du Gouverneur de la Ville-province de Kinshasa empêché, reconnu que l’Association internationale des Maires Francophones (AIMF) a déjà fait bénéficier à la population Kinoise des certaines opportunités notamment, le Centre de Santé de Ngiri-Ngiri doté d’une morgue et d’un centre d’écoute, le Campus Numérique Francophone, la Maison des Savoirs et la Médiathèque de la Funa. Raison pour laquelle il a invité les villes à introduire leurs requêtes pour leur adhésion à l’AIMF afin de bénéficier des opportunités qu’elle propose à ses membres. Tous les Ambassadeurs et chefs de mission diplomatiques accrédités en République en l’occurrence l’Ambassadeur du Canada, le Chargé de mission de l’Ambassade du Liban en RDC et le doyen des ambassadeurs francophones, ont rappelé le rôle fédérateur du français qui unit plusieurs peuples malgré leurs différences culturelles et linguistiques. Selon eux, la solidarité et la diversité linguistique qui sévissent dans l’espace francophone doivent être considérées comme une chance qu’il faut protéger. Cette soirée agrémentée par le groupe musical Chœur La Grâce a été ponctuée par la remise de prix de différents concours et compétitions aux enfants ayant écrit les livres et à l’équipe de Nzango de la Francophonie, vainqueur du tournoi organisé en marge de la célébration du 48ème anniversaire de l’Organisation internationale de la Francophonie.

suivez-nous sur

Copyright © 2018 VIVIFAC - Tous droits réservés.