Gabon : L’OIF présente ses actions en faveur des droits des enfants

Le Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale (BRAC-OIF) prend part, du 30 juillet au 4 août 2018, à la célébration de la Journée de l’Enfant africain, qu’organise le Ministère de la justice et des droits humains du Gabon, sur le thème « Le droit à l’épanouissement en milieu carcéral ».

La Prison centrale de Libreville a servi de cadre à la cérémonie de lancement des activités de célébration de la 28ème Journée de l’Enfant africain au Gabon. Elle a été présidée par le Premier Ministre, Monsieur Emmanuel Issoze Ngondet, en présence des membres du gouvernement, des responsables de l’administration pénitentiaire, des représentants des organisations internationales, des parents et des détenus mineurs.

Dans son allocution, le Directeur du BRAC-OIF, Monsieur Boubacar Noumansana, a mis en exergue les actions menées par l’Organisation internationale de la Francophonie en faveur des droits des enfants. Il a notamment évoqué la publication du Guide pratique « Entendre et accompagner l’enfant victime de violences », le soutien à la formation des personnels intervenant auprès des enfants, l’appui à des initiatives et projets de terrain développés par la société civile en vue d’informer et de sensibiliser sur des normes relatives aux droits de l’enfant.

Le programme de l’événement prévoit une semaine riche en activités. Ainsi, les jeunes détenus de la Prison centrale de Libreville participent activement à :

  • des dialogues intercommunautaires ;
  • des sessions d’information sur les débouchés scolaires ;
  • des concours (dictée, dessin, chant, calcul mental etc.) et jeux divers (ludo, scrabble, damier, etc.) ;
  • des séances de promotion de l’Initiative Libres ensemble, animées par les deux volontaires internationales de la Francophonie affectées au Bureau de l'OIF - Afrique centrale.

La thématique retenue par le gouvernement gabonais pour cette édition 2018, vise à encadrer et à accompagner les enfants en conflit avec la loi voire à réduire le taux de la délinquance juvénile au Gabon.

La Journée de l’Enfant africain a été instituée en 1991 par la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) en souvenir des « Émeutes de Soweto » en Afrique du Sud pendant l’Apartheid.   

 

suivez-nous sur

Copyright © 2018 VIVIFAC - Tous droits réservés.